Carlos Leal

Carré Blanc (2011)

Photo dernier film Carlos Leal
Photo dernier film Carlos Leal

BIOGRAPHIE

Né en 1969 à Fribourg, en Suisse, ce fils d’immigrés espagnols va grandir ensuite à Lausanne. C’est là qu’il fait son école primaire et secondaire technique. À 18 ans, il commence un apprentissage de dessinateur en génie civil qu’il termine avec succès acquérant un certificat fédéral de capacités. Dès l’âge de 14 ans, Carlos est attiré par la culture hip hop. Il découvre le break danse et devient un des meilleurs danseurs de break danse de sa génération, alignant les concours et les spectacles. Il donne aussi des cours à l’école de danse Jacky de Lausanne et fera une tournée suisse avec la troupe de jazzdanse YES menée par Yannick S.

En 1990, Carlos fonde un groupe de rap qu’il nomme Sens Unik, c’est le début d’une très grande aventure, celle d’un des plus grands groupe de rap français. À la sortie du premier disque, le succès est immédiat et ne cessera d’augmenter avec les années. En effet, 15 ans durant, producteurs de 9 albums dont 4 disques d’or, Sens Unik jouera dans le monde entier. Le groupe participe aux festivals les plus importants : Montreux Jazz Festival, Paléo Festival de Nyon, New Music seminar NY, midem de Cannes, Pop Komm à Cologne, etc… Ils jouent aussi avec les plus grands : Pee Wee Ellis, Georges Duke, Steve Coleman, Fantastischen 4, Jazzmattaz, Public Enemy, Incognito et bien d’autres.

Pendant cette carrière fulgurante et très rare pour un groupe suisse, ils ont l’occasion de participer aux tournages d’une quinzaine de video-clips, ce qui donne à Carlos le goût de l’acting devant la caméra. C’est en 2000 que Gianni Schneider, célèbre metteur en scène, propose à Carlos de jouer dans une pièce écrite par Pedro Almodovar La Vénus des lavabos. Carlos accepte et se retrouve à jouer avec une équipe de 12 acteurs suisse de haut niveau. La presse et le public sont charmés par le talent de ce nouvel acteur. Après le succès de La Vénus, Carlos enchaîne dans plusieurs créations théâtrales suisses et en 2001, il décide de rentrer dans l’une des écoles représentant l’Actors’studio à Paris, menée par Jack Garfein. Après cette formation, Carlos n’aura plus aucun doute sur ses désirs de cinéma. Il s’installe à Paris en septembre 2001 où commence sa véritable carrière de comédien.

Il suit plusieurs formations à la fois (Naud, Campbell, Garmirian), il trouve un agent et génère des projets indépendants tout en continuant de mener en parallèle sa carrière de chanteur qui continue avec succès. Carlos enchaîne les séries télévisées, les longs métrages et les courts ainsi que des pubs. Gardant toujours son esprit créatif, il crée le collectif Les Danseurs sénégalais avec Joe Kelly, collectif dans lequel gravitent plusieurs acteurs, réalisateurs et auteurs.

Il réalise 4 courts-métrages et travaille déjà sur un projet de long-métrage écrit par Joe Kelly. En tant qu’acteur, il reçoit différents prix et récompenses pour son travail ; il est notamment nominé pour le prix de la meilleure interprétation au Prix du cinéma suisse remis en janvier 2006 et il représente la Suisse comme Shooting Star au festival du film de Berlin 2006.