Claude Chabrol

Le jour des Corneilles (2012)

Photo dernier film Claude Chabrol
Photo dernier film Claude Chabrol

Biographie

Claude Chabrol, fils de pharmacien, est né à Paris, le 24 juin 1930. Sa carrière cinématographique débute en tant que projectionniste dans un garage d'un petit village de la Creuse alors qu'il n'a que 12 ans.

Après des études de droit et de lettres, Claude Chabrol entre aux "Cahiers du Cinéma" en 1952 où il rencontre François Truffaut et Jacques Rivette. En se mariant très jeune à Agnès, une riche héritière, il trouve les financements nécessaires pour fonder sa société de production. Il produit alors un court métrage de Jacques Rivette, Le Coup du berger (1956) avec Jean-Claude Brialy et François Truffaut, et réalise son 1er film.

Chabrol est un farouche critique de la bourgeoisie française, dont il ne cesse d'en traquer l'hypocrisie, les coups bas et la bêtise. Associé au scénariste Paul Gégauff, il entame une collaboration fructueuse avec Stéphane Audran (sa 2ème épouse jusqu'à leur séparation en 1980, elle tourne à 23 reprises sous ses ordres), Michel Bouquet ou Jean Yanne.

En 1959, Les Cousins lui permet de remporter l'Ours d'or à Berlin avant d'enchaîner les succès parfois controversés (Les Bonnes Femmes, L'Oeil du malin, Landru, Les Biches, La femme infidèle, Que la bête meure, Le boucher). C'est en 1972, grâce à la critique acerbe de la petite bourgeoisie, que Chabrol connaît l'un de ses plus grand succès avec Docteur Popaul (1972) dont l'acteur principal est Jean-Paul Belmondo.

La séparation avec Stéphane Audran fait apparaître peu à peu une nouvelle actrice fétiche dans la vie du réalisateur : Isabelle Huppert. Sa collaboration débute dans Violette Nozière (1978) et se poursuit avec Une affaire de femmes, Madame Bovary et Merci pour le chocolat. Une période cinématographique sombre et violente commence en 1982 lorsqu'il adapte un roman de Simenon, Les fantômes du chapelier avec Michel Serrault, puis avec Poulet au vinaigre et Masques.

Dans les années 90, le talent de Claude Chabrol ne s'essouffle pas. Autour de personnages torturés, le réalisateur crée des chefs d'œuvre tels que La cérémonie (1995) et L'enfer (1994). En 2003 (La Fleur du mal et La Demoiselle d'honneur), puis 2006 (L'Ivresse du pouvoir), la critique salue une nouvelle fois un talent que les Césars ignorent. En 2005, l'ensemble de son œuvre cinématographique est distinguée par le Prix René Clair de l'Académie française.

En 2007, Chabrol reste égal à lui-même en explorant la perversion sans jamais en montrer dans La fille coupée en 2 qui met en scène Ludivine Sagnier, François Berléand et Benoît Magimel. En février 2009, il fait tourner, pour la première fois, le monstre sacré qu'est Gérard Depardieu dans Bellamy.

Sa 3ème épouse est Aurore Paquiss, actrice et assistante de production. En 2009, son talent est une nouvelle fois reconnu par la Caméra de la Berlinale pour l'ensemble de sa carrière. Il apparaît une dernière fois sur grand écran à l'occasion de la sortie du film Gainsbourg (vie héroïque) en janvier 2010, interprétant le rôle de producteur du chanteur, avant de décéder le dimanche 12 septembre de la même année à l'âge de 80 ans.
Lire la suite
Claude Chabrol

Filmographie


A dernièrement tourné avec

Jean Seberg

Patricia Leacock

Francis Blanche

Konrad Umlaupt

Catherine Deneuve

la femme escroc