David Fincher

Gone Girl (2014)

Photo dernier film David Fincher
Photo dernier film David Fincher

Biographie

David Fincher est né le 10 Mai 1962 à Denver au Colorado (Etats-Unis).

Dès l'age de 8 ans, il tournait déja des films dans le cocon familial, et n'a jamais caché son admiration pour les travaux de George Lucas. Ce n'est donc pas un hasard si à 18 ans, il intégre une division de ILM, "Industrial Light and Magic", la maison d'effets spéciaux crée par Lucas. Il y restera 4 ans, pendant lesquels il participera entre autres aux effets de Le Retour du Jedi et d'Indiana Jones et le Temple maudit.

A la fin de ses études il se spécialise dans la réalisation de publicité et de clips musicaux. Il crée alors sa propre maison de production, Proganda Films. Il réalise de nombreux clips (Aerosmith, Madonna, Mickael Jackson, George Mickael...) et des publicités (Nike, Coca-Cola, Budweiser, Heineken, Pepsi, Levi's...).

Son premier long métrage est le 3ème volet de la série Alien, produit par la 20th Century Fox - il a alors 29 ans - avec Sigourney Weaver. Si le film reçoit un bon accueil public et critique, Fincher quitte la production peu avant le montage du film et en renie le résultat, dépité par les constants dikats du studio.

Ce qui explique certainement qu'il aie choisi pour son film suivant la petite maison de production "New Line Cinema" (pas encore rachetée par AOL Time Warner). Il y signera Seven, film policier emblématique des années 90 dont le dénouement en choqua plus d'un, et dont le thème - sérial killer manipulateur - et les codes stylistiques - générique filmé comme un clip, pluie permanente, image sale et sophistiquée à la fois, mouvements de caméra réglés au millimètre... - seront repris par de nombreux films avec plus ou moins de succès. Au passage, Seven fait de Brad Pitt une star internationale, impose le talent de Morgan Freeman et contribue à révéler Kevin Spacey, peu avant Usual Suspects.

Après un tel succès, The Game, avec Mickael Douglas et Sean Penn est un semi-échec. Cette histoire de jeu qui tourne mal sur fond manipulation et de paranoïa, une parabole sur le cinéma, laisse le box-office tiède et ne convainc pas la critique.

Deux ans plus tard, et 4 ans après Seven, Fincher retrouver Brad Pitt sur Fight Club. Doté d'un budget confortable et d'un casting solide (outre Pitt, on retrouve Edward Norton, Meat Loaf...), le film est l'adaptation détonante d'un roman du non moins corrosif Chuck Palahniuk.

Fight Club, c'est le récit ironique, noir et radical d'une révolution hallucinée : 2 hommes montent des clubs de combats clandestins comme prétexte à embrigadement, en vue d'accomplir des actes terroristes contre la société de consommation. Le film est laminé par les critiques américains, qui y voient surtout une vision fascisante et nihiliste, et le public ne suit pas. C'est un coup dur pour Fincher et pour la Fox, qui réagira en limogeant son patron d'alors, Bill Mechanic. En revanche, la jeunesse adore, et le film est devenu en dvd un film culte.

Fincher rebondit sur un sujet moins risqué, Panic room, avec Jodie Foster et Forrest Whitaker, un thriller claustrophobique. Sans rien perdre de sa patte (la caméra traversant une anse de cafetière a fait couler beaucoup d'encre) il signe une oeuvre bégnine, de pur divertissement qui marche très bien au box-office.

Outre des apparitions "caméos" dans Dans la peau de John Malkovich et Full frontal, Fincher est aussi producteur à ses heures perdues : Les seigneurs de Dogtown, qu'il faillit réaliser lui même, ou Love (et ses petits désastres) entre autres. Un temps envisagé pour réaliser Spider-man, Confessions d'un homme dangereux, Batman Begins ou Le dahlia noir, il signe finalement en 2007 pour une seconde histoire de tueur en série, avec un budget moindre : celle du Zodiac. Elle le consacre dans la critique puisque le film est selectionné à Cannes et unanimement salué par la presse.

Débarrassé de ses tics cinématographiques, plus mâture et concentré sur les à côtés de la fiction, il semble entamer une nouvelle voie dans son oeuvre. En 2009, il réalise l'Etrange Histoire de Benjamin Button qui marque ses retrouvailles avec Brad Pitt.
Lire la suite
David Fincher

A dernièrement tourné avec