Edward Dmytryk

La guerre des otages (1981)

Photo dernier film Edward Dmytryk
Photo dernier film Edward Dmytryk

Biographie

Né au Canada mais d'origine ukrainienne, Edward Dmytryk est embauché par la Paramount en tant que coursier dans les années 20. il finti par devenir monteur puis réalise son premier film en 1935, The hawk, inédit à ce jour. Il apprend son métier sur une dizaine de films avant de faire parler de lui en 1943 via le semi-documentaire Les enfants d'Hitler : oeuvre très satirique sur le fascisme, le film est interdit en France, alors en plein sous le joug du régime de Vichy. Par la suite, il s'intéresse au film noir avec Adieu ma belle (1944) où il reprend le personnage du détective Sam Spade autrefois incarné par Bogart.

Victime du maccarthysme, sympathisant communiste, il est contraint de s'exiler en Angleterre pendant un temps. Il revient aux USA en 1951 pour prger sa peine (un an de prison et 1 000 dollars d'amende) afin qu'on le laisse tranquille par la suite. En 1953, Edward Dmytryk revient en grande forme sur les écrans avec Le Jongleur, film qui met en scène un rescapé des camps nazis (joué par Kirk Douglas) en fuite vers Israel. C'est un succès au box-office. Cinéaste de la controverse, Dmytryk oscillera toujours entre succès et échecs, ne s'imposant jamais comme un auteur reconnu aux qualités pourtant admirables.

On peut retenir de sa filmographie les films suivants : Ouragan sur le Caine, Le bal des maudits ou encore L'Homme aux colts d'or. Les plus grands, de Marlon Brando à Henry Fonda en passant par Montgomery Clift, ont tourné sous la houlette de ce curieux cinéaste. Edward Dmytryk nous a quitté le 1er juillet 1999.
Lire la suite
Edward Dmytryk

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec