Emmanuel Carrère

Je suis heureux que ma mère soit vivante (2009)

Photo dernier film Emmanuel Carrère
Photo dernier film Emmanuel Carrère

BIOGRAPHIE

Né à Paris, Emmanuel Carrère a de qui tenir, en la personne d'Hélène Carrère d'Encausse, sa mère, écrivain spécialiste de la culture russe (dont elle est originaire). Après des études en Sciences politiques, Emmanuel nourrit pourtant une authentique passion pour le cinéma, sur lequel il livre ses premiers écrits dans le mensuel "Positif" et dans la revue "Télérama" au tout début des années 80.

Auteur d'une monographie sur le cinéaste Werner Herzog, il commence pourtant à s'émanciper dans le roman, avec son premier récit, Bravoure publié en 1984 chez P.O.L. éditeur auquel il est toujours resté fidèle depuis. C'est le début pour lui d'une carrière d'écrivain renommé, ancré dans le réel et l'actualité, avec des ouvrages comme La moustache et L'adversaire, inspiré de l'affaire Romand.

C'est alors que le cinéma, sa première passion, revient frapper à sa porte, avec d'abord quelques propositions de scénarios pour la télévision ("Léon Morin, prêtre", "Monsieur Ripois"), puis avec différents travaux d'adaptation au cinéma, de ses propres romans la plupart du temps (La Classe de neige en 1998, L'adversaire en 2002).

Ces différentes expériences décident alors ce féru de 7e art à se lancer dans l'aventure, d'abord avec le documentaire Retour à Kotelnitch (2003), réflexion autour de l'identité (une constante de son travail) et voyage au coeur de la Russie. Ce coup d'essai salué par la critique lui donne la légitimité pour adapter lui-même un de ses plus célèbres romans : La Moustache (2004) où Vincent Lindon fait face à l'étrange indifférence du monde après avoir rasé sa moustache.

Désormais reconnu aussi bien comme romancier que comme cinéaste, il fait partie en 2010 du Jury du 63e Festival de Cannes.
Emmanuel Carrère