George Kennedy

Another Happy Day (2012)

Photo dernier film George Kennedy
Photo dernier film George Kennedy

Biographie

Né à New York dans une famille bien ancrée dans le domaine du show-business, George Kennedy perd son père (un chef d'orchestre) dès l'âge de 4 ans. Il est élevé seul par sa mère, danseuse de ballet. Fort de cette ascendance, il montre très tôt une certaine appétence artistique, faisant des débuts sur scène enfant, avant de se reconvertir en animateur radio pour les forces armées durant la seconde guerre mondiale.

Il passe ainsi 16 ans dans l'armée américaine, contribuant à créer le service d'information. Blessé, il prend sa retraite et se tourne spontanément vers le monde du divertissement. Consultant sur la série "Sergent Bilko", c'est aussi là qu'il fait ses débuts en tant qu'acteur. Sa voix grave et son regard perçant, lui permettent de faire plusieurs apparitions à la télé ("Rawhide", "Perry mason") puis au cinéma dès le début des années 60, au sein de productions comme Charade (1963), Le Vol du Phénix (1965) ou Les Douze salopards (1967).

Il atteint le sommet de cette carrière fulgurante dès 1968, avec un Oscar du meilleur second rôle pour sa prestation aux côtés de Paul Newman dans Luke la main froide. Dès lors, à l'exception de quelques belles compositions aux côtés de Tony Curtis (L'étrangleur de Boston, 1968) et Clint Eastwood (Le Canardeur, 1974), sa carrière sombre dans le médiocre.

Après avoir fait l'affiche de la triste franchise de films catastrophes Airport dans les années 70, il tourne quelques séries "B", voir plus (Delta force) avant de trouver son alter ego comique en la personne de Leslie Nielsen, avec qui il tourne la série des Y a-t-il un flic... ? au début des années 90, dans le rôle d'Ed Hocken.

Brève éclaircie dans ce long tunnel, il fait une apparition en forme d'hommage dans le Don't come knocking de Wenders en 2005.
Lire la suite
George Kennedy

A dernièrement tourné avec