Horst Buchholz

Un deux trois (2013)

Photo dernier film Horst Buchholz
Photo dernier film Horst Buchholz

Biographie

Issu d'un milieu modeste, Horst Buchholz va se faire remarquer au début des années 50 par le réalisateur Julien Duvivier ( Pépé le Moko, Panique, Le Petit monde de Don Camillo). Sa carrière d'acteur de cinéma commence sur les chapeaux de roues : Horst récolte le  prix du Meilleur acteur au Festival de Cannes pour son rôle dans Sky without stars de Helmut Kautner.

Disposant d'un physique de jeune premier, il devient vite une star en Allemagne. Il part tenter sa chance à Hollywood : après Les Yeux du témoin de Jack Lee Thompson en 1959, Horst explose l'année suivante sous l'oeil maîtrisé de John Sturges. Pour le remake des Sept samourais de Kurosawa, l'acteur allemand interprète la tête brûlée Chico dans Les sept mercenaires, désireux de devenir une star de la gachette et une référence auprès de ses "collègues". Le film est l'un des grands succès des années 60 et demeure un classique du western. Horst change de registre l'année suivante et suit Billy Wilder pour la comédie Un, deux, trois. Toujours en 1961, dans Fanny, il incarne Marius pour la version américaine de la trilogie pagnolesque.

Buchholz interprète ensuite Marco Polo dans le film que Denys de La Patellière consacre au célèbre explorateur en 1963 puis sombre vite dans le déclin. Il ne trouve plus de grands rôles et se consacre en majorité à la télévision. Il refait surface au début des années 90 (Aigle de fer III, Si loin si proche ) de façon discrète puis remarquée grâce à Benigni. Ce dernier lui donne le rôle du docteur Lessing, nazi et amateur d'énigmes à ses heures. Ce sera son dernier grand rôle.

Horst Buchholz décède le 3 mars 2003.
Lire la suite
Horst Buchholz

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec

Helmuth Kautner

Réalisateur