Jean Simmons

Si Paris l'avait su (2011)

Photo dernier film Jean Simmons
Photo dernier film Jean Simmons

Biographie

Née à Crouch Hill, quartier au Nord de Londres, Jean Merylin Simmons passe une partie de son enfance à Winscombe où sa famille a été évacuée pendant la Seconde Guerre Mondiale. Là-bas, elle fait étalage de ses talents vocaux en accompagnant sa soeur dans des numéros de chant sur la scène locale.

De retour à Londres, la jeune fille entre donc logiquement à l'Aida Foster School of Dance où ses qualités sceniques séduisent le metteur en scène Val Guest qui lui confie alors le rôle d'Heidi dans son film Give us the moon (1944). Elle entre alors dans l'usine à enfant-star et s'impose deux ans plus tard dans De Grandes espérances de David Lean, où son visage d'une rare limpidité, quasi angélique, suscite l'admiration sans borne des spectateurs.

En quelques films, elle devient une icône dans son pays, faisant ses classes avec élégance dans le cinéma enjoué de Michael Powell (Le Narcisse noir) et obtenant même un prix d'interprétation à Venise pour son rôle dans Hamlet de Laurence Olivier. Hollywood ne tarde donc pas à s'intéresser à ce talent brut à la beauté vriginale, particulièrement le magnat Howard Hughes qui la débauche en 1950.

Là-bas, elle épouse son premier mari, l'acteur Stewart Granger, et tourne sous la direction de Preminger dans le bien nommé Un si doux visage (1953). Actrice émouvante, capable d'instiller une part de sensibilité dans chacun de ses rôles, elle passe alors dans les mains des plus grands réalisateurs (Michael Curtiz pour L'Egyptien, Mankiewicz dans Blanches colombes et vilains messieurs ou Stanley Donen pour Ailleurs l'herbe est plus verte) confirmant son talent enfantin.

Très active jusqu'à la fin des années 60, ses deux plus beaux rôles restent sans doute celui de Varinia dans le monumental Spartacus de Kubrick (1960) et celui, très ambigu de l'évangeliste Aimée Mc Pherson face au puissant Burt Lancaster dans Elmer Gantry (réalisé en 1960 par son second mari, Richard Brooks).

La suite de sa carrière est beaucoup moins riche, essentiellement tournée vers la télévision où certains de ses rôles (notamment dans les séries romantiques "Heidi" ou "Nord et Sud") lui vaudront une belle notoriété auprès du public américain. Au cinéma, son activité est en sommeil même s'il lui arrive de prêter sa douce voix à des films d'animation comme Final Fantasy et Le Château dans le ciel.
Lire la suite
Jean Simmons

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec

Donald Hamilton

Scénario original

Robert Wilder

Scénariste

William Wyler

Réalisateur

Gregory Peck

James McKay

Sy Bartlett

Scénariste