Jiří Menzel

Moi qui ai servi le roi d'Angleterre (2008)

Photo dernier film Jiří Menzel
Photo dernier film Jiří Menzel

Biographie

Il décide de commencer par suivre des études de théâtre et, après avoir échoué à l’entrée à la faculté d’art dramatique, il obtient une place à la FAMU, l’Académie du film de Prague.

En 1965, il dirige Petites perles au fond de l’eau, un film composé de plusieurs nouvelles (FIPRESCI, Festival du film de Locarno). Son 1er long-métrage, Trains étroitement surveillés, inspiré d’une histoire de Bohumil Hrabal, lui vaut un grand nombre de récompenses, dont l’Oscar du meilleur film étranger.

Dans la Tchécoslovaquie occupée en 1968 par les forces du Pacte de Varsovie, puis dans la période dite de "normalisation" qui a suivi, il devient l’un des premiers réalisateurs censurés après que les communistes aient pris ombrage en 1969 de son adaptation d’Alouettes, le fil à la patte qui dénonce la vraie nature de la "démocratie populaire" des années 50. Ce n’est qu’en 1990 que ce film sera présenté à la critique et obtiendra notamment l’Ours d’or à Berlin.

Dans les années 70, Menzel revient à la réalisation avec Celui qui cherche le fond d´or qui dépeint la vie ouvrière. Mais c’est avec 2 autres oeuvres de Bohumil Hrabal, La Chevelure sacrifiée en 1980 (Prix Spécial du jury à la Biennale de Venise) et Les Fêtes des Perce-Neige en 1983 que sa créativité explose.

En 1986, il réalise Mon cher petit Village, nominé pour l’Oscar du meilleur film étranger. Dans son avant-dernier film en 1993, une co-production européenne, Menzel adapte un roman de Vladimir Voynovitch, Les Aventures singulières du Soldat Ivan Chonkin (Médaille d’or du Président du Sénat italien, Venise). Depuis, il se consacre exclusivement au théâtre à Prague quand il n’est pas invité par des scènes prestigieuses comme la Comédie Française.
Lire la suite
Jiří Menzel

Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec