Jim Carrey

Dumb and Dumber De (2014)

Photo dernier film Jim Carrey
Photo dernier film Jim Carrey

BIOGRAPHIE

Né à Newmarket, dans l'Ontario, au Canada, Jim Carrey débute à 15 ans sur la scène d'un célèbre café-théâtre de Toronto, le Yuk Yuks. Il connaît de plus en plus de succès et se produit durant les années qui suivent dans tout le Canada. A 19 ans il s'installe à Los Angeles. Son abbatage et son style particulier en font bientôt une vedette de la célèbre troupe du Comedy Store de Mitzi Shore. Remarqué par Rodney Dangerfield, il l'accompagne en tournée à travers les Etats-Unis.

Jim Carrey décroche son premier rôle en vedette en 1982 dans la série NBC "The Duck Factory". Deux ans plus tard, il tient son premier rôle pour le grand écran dans Cash-Cash. Après un rôle principal dans la comédie vampirique Once Bitten, il enchaîne avec des succès comme Peggy Sue s'est mariée, Earth girls are easy puis La dernière cible et Pink Cadillac. C'est avec l'émission de Fox TV "In living color" que Jim Carrey connait véritablement la célébrité en 1990 : il y fait preuve de la variété de son talent en incarnant une galerie de portraits tous plus farfelus les uns que les autres.

Il revient au cinéma en 1994 où il triomphe dans Ace Ventura Détective Chiens et Chats, son premier film avec Tom Shadyac, et sa popularité devient internationale. Avec The Mask, délirante comédie de Charles Russell où les effets spéciaux servent son don pour le comique visuel, il est cité au Golden Globe et le film connait un immense succès, tout en le consacrant comme un acteur rentable. Avec Jeff Daniels, il fonde un duo de choc dans Dumb & Dumber des frères Farrelly, puis il interprète l'Homme Mystère dans Batman Forever de Joel Schumacher, avec Val Kilmer. L'année suivante il obtient le People's Choice Award pour Ace Ventura en Afrique de Steve Odekerk, avant de tenir la vedette dans Disjoncté de Ben Stiller.

Jusque là abonné -et catalogué- aux rôles de comique troupier sans grandes subtilités, il étourdit la critique internationale et le public avec le rôle éponyme de Truman show (1998), ou comment un homme découvre qu'il est né et a été élevé dans un show de télé-réalité dont il est le héros. Il obtiendra un Golden Globe pour ce rôle, sa première récompense pour un rôle dramatique. Rebelote, avec une dimension à peine inférieure, l'année suivante avec Man on the moon de Milos Forman (re Golden Globe). Mais il ne délaisse pas son terrain de jeux comique pour autant, avec sous la direction de Peter et Bobby Farrelly la comédie Fous d'Irène. Son portrait de Charlie, l'homme à la double personnalité, lui a valu une citation au MTV Movie Award de la meilleure interprétation comique.

Les années 2003 et 2004 sont symptômatiques du virage pris après Le Truman Show et Fous d'Irène, et d'une carrière mâture, en vitesse de croisière. Il sera successivement à l'affiche du très léger et distrayant Bruce tout-puissant aux côtés de Morgan Freeman et Jennifer Aniston, et avec Kate Winslet dans Eternal sunshine of the spotless mind de Michel Gondry, considéré par beaucoup comme un métre-étalon du film romantique.

Depuis, et jusqu'en 2007, il est crédité comme le Comte Olaf dans la comédie Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Brad Silberling, comme l'un des Braqueurs amateurs avec Téa Léoni, et un fou des chiffres - au sens propre - avec Le nombre 23 de Joel Schumacher. L'année suivante il double la voix d'un sympathique éléphant pour le film d'animation Horton, réalisé par l'équipe de L'Age de Glace. En 2009, Jim Carrey revient en haut de l'affiche avec une comédie déjantée : Yes Man.
Jim Carrey