Johann Sfar

La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil (2015)

Photo dernier film Johann Sfar
Photo dernier film Johann Sfar

Biographie

28 août 1971 : Joann Sfar naît à Nice, un crayon entre les dents.

Après son bac, il suit simultanément une maîtrise de philosophie à Nice et les cours de Jean-François Debord aux Beaux-Arts de Paris, département de morphologie, qui l'entraîneront de salles d'autopsie en collections de monstres barbotant dans le formol du Muséum d'histoire naturelle.


Adolescent, il frappe à la porte de Fred, d'Edmond Baudoin et de Pierre Dubois, qui deviendront ses bonnes fées. Il frappe aussi à la porte des éditeurs. En 1994, L'Association, Delcourt et Dargaud acceptent enfin de publier ses premiers livres. En quelques années, Joann Sfar à qui l'on reprochait ses histoires mal dessinées devient, aux côtés de Christophe Blain, Lewis Trondheim ou Emmanuel Guibert, le chef de file de la nouvelle bande dessinée, un courant neuf qui autorise un dessin plus libre, moins commercial, au service du récit. Ensemble, ils mettent la bande dessinée "d'auteur" à la portée du grand public.


Seul ou accompagné, Joann Sfar a signé plus de 150 albums, quelques romans et des films d'animation, dont un clip vidéo pour Dionysos qui a remporté en 2006 un prix au Festival du film d'animation d'Annecy.

La même année, il reçoit un Eisner Award pour Le Chat du Rabbin. Et il est désormais éditeur pour la collection Bayou, chez Gallimard. Il trouve encore le temps de jouer de l'ukulélé, de la mandoline et de l'harmonica, et dit que sa professeur de violon lui trouve un coup d'archet très prometteur.


Si son univers littéraire emprunte à Romain Gary et à Albert Cohen, son intelligence du dessin fait de lui un héritier de Ronald Searle, de Quentin Blake et d'Hugo Pratt.

Le dessinateur passe derrière la caméra en 2009, entamant le projet fou de mettre en scène le personnage de Serge Gainsbourg, dans un biopic poétique intitulé Gainsbourg (vie héroïque). Le film, interprêté par Eric Elmosnino, Lucy Gordon, Anna Mouglalis et Laeticia Casta sort sur les écrans début 2010, et reçoit le César du meilleur premier film. Le chat du Rabbin, quelques mois plus tard quant à lui, remporte celui du meilleur film d'animation.

Lire la suite
Johann Sfar