Line Renaud

La Ch'tite famille (2018)

Photo dernier film Line Renaud
Photo dernier film Line Renaud

Biographie

Line Renaud, de son vrai nom Jacqueline Ente, est née en 1928, à Pont-de-Nieppe, près d’Armentières, dans un village de corons à la frontière belge. Son histoire est celle d’une fille de la France d’en-bas. Sa mère, Simone, est secrétaire dans une filature. Le père, Edmond, est camionneur. Il joue du piston dans la fanfare municipale; il est volage, porté sur la boisson et pas fiable. Ce sont les femmes de la lignée maternelle - sa mère, sa grand-mère, son arrière-grand-mère - qui sont solides et transmettent à Jacqueline des valeurs (de silencieux courage, de travail, d’amour de la vie). Rapidement, la jeune femme veut partir, aller voir ailleurs. La chanson est son 1er amour de la famille. Dès l’âge de 7 ans, elle chante dans les fêtes de famille puis en 1939-40, pour les soldats, dans le café de sa grand-mère. À 17 ans, Jacqueline prend la chanson au sérieux.

En 1944-45, elle est devenue Jacqueline Ray, chanteuse réaliste, à la radio et dans les cabarets de Lille. Mais son instinct lui dit que la clé du destin se trouve à Paris et qu'elle s'appelle Loulou Gasté, un compositeur dont elle est tombée amoureuse en entendant ses succès. Il devient le magicien de son destin et l'épouse. C'est avec Ma cabane au Canada, en 1949, qu'elle se fait connaître. Elle a alors 21 ans. Suivront les chansons Le soir, Le Bal aux Baléares, Toi ma p'tite folie, Le chien dans la vitrine, Un amour d'été, Mister Banjo...qui donnent du soleil à la France des années 50. En 1959 elle décide de changer de peau en menant une revue créée pour elle au Casino de Paris : Plaisirs. Elle devient la 3ème et dernière grande meneuse de revue du siècle, après Joséphine Baker et Mistinguett.

Dès 1955, Line démarre une carrière aux Etats-Unis. Elle se produit dans les plus grands shows télévisés de l’époque, mène simultanément 2 revues à Las Vegas et son nom s’affiche aussi haut que celui de Louis Armstrong, Frank Sinatra ou Nat King Cole… Puis Line devient productrice américaine et monte des shows musicaux. En 1972, elle revient au bercail natal et à 50 ans relève la jambe dans une nouvelle revue Paris-Line. 10 ans après, en 1981, Line change de peau. Elle quitte le monde de la revue, elle ne chante plus et s'engage sur une autre scène, le théâtre. D'emblée, elle explose dans son personnage de Folle Amanda et reçoit l'archange de la meilleure comédienne. Pleins Feux (pièce américaine, qu'elle fait adapter par Didier Kaminka), La Visite de la Vieille Dame (de Friedrich Dürrenmatt), Poste Restante: Line jouera quatre pièces en 20 ans.

A partir de 1995, elle devient actrice de cinéma. Elle a déjà eu un rôle marquant dans J’ai pas sommeil de Claire Denis et s’apprête à recommencer dans Belle Maman (une lesbienne) et Chaos (mère dépressive). Line cherche à explorer de nouvelles facettes, quitte à maltraiter joyeusement son image. Cette liberté elle la trouve enfin à la télévision où après de nombreux téléfilms écrits sur mesure, (femme d’action, chef d’entreprise, pilier de la famille, avocate…) elle explore avec Suzie Berton de Bernard Stora toutes les facettes d’un vrai personnage : une grande menteuse, une magistrale ambiguë. En 1985, elle crée la toute première association contre le nouveau fléau du sida, l'AACS. 20 ans aprés, elle continue son combat au sein du Sidaction dont elle est aujourd'hui la vice-présidente. Elle revient en 2008 avec le film de Dany Boon, Bienvenue chez les ch'tis!.
Lire la suite
Line Renaud

A dernièrement tourné avec