Richard Berry

Eva (2018)

Photo dernier film Richard Berry
Photo dernier film Richard Berry

Biographie

Richard Berry est né le 31 juillet 1950 à l'Hôpital Rotschild dans le 12è arrondissement de Paris et passe une grande partie de son enfance dans le quartier populaire de Bonne Nouvelle entouré de sa soeur Marie-Claire et de son frère Philippe, aujourd'hui célèbre sculpteur. Ses parents, tous deux commerçants s'installent ensuite à Boulogne-Billancourt et Richard a du mal à s'intégrer à son nouveau lycée Janson de Sailly.

Richard Berry fait ses premiers pas sur scène à 16 ans dans une troupe d'amateur. Il entre au Conservatoire en 1969, où il a pour professeurs Jean-Laurent Cochet et Antoine Vitez. Il obtient le Premier Prix en 1972 et entre à la Comédie Française, dont il sera pensionnaire jusqu'en 1980. Il joue Figaro dans Le Barbier de Séville, Dubois dans Les Fausses Confidences et interprète des classiques comme Les Fourberies de Scapin, Andromaque ou Lorenzaccio, mis en scène par Franco Zeffirelli.

Il débute sur les écrans en 1974 sous la direction de Claude Pinoteau dans La Gifle. Et c'est Elie Chouraqui qui lui offre son premier grand rôle dans Mon premier Amour : il y incarne le fils d'Anouk Aimée.
Il déclare d'ailleurs " Mon rêve secret , c'était le cinéma. Pour être franc, je me sens mieux au cinéma qu'au théâtre .On peut aller plus loin parce qu'on est regardé de plus près. C'est plus proche de ma sensibilité " .
Il étoffe son registre avec des films comme Premier voyage, Un assassin qui passe, L'homme fragile ou Putain d'histoire d'amour. Il rencontre Alexandre Arcady en 1981 et tourne avec lui Le grand pardon. C'est le début d'une longue collaboration qui donnera naissance au Grand Carnaval, à L'Union sacrée, Pour Sacha, Le grand pardon 2 et Entre chiens et loups.

En 1982, il joue dans La balance de Bob Swaim qui remporte le César du meilleur film, puis enchaîne les rôles tournant jusqu'à quatre ou cinq films la même année. Il rencontre ainsi Christine Pascal pour La garce. Il la retrouvera quelques années plus tard pour Le petit prince a dit, Prix Louis Delluc, pour lequel Berry remporte le Prix d'interprétation masculine à Montréal et est nommé au César du meilleur acteur en 1993, puis dans Adultère mode d'emploi.

Il tourne également avec Claude Lelouch pour Un homme et une femme : vingt ans déjà, avec Diane Kurys dans La Baule-les-Pins, Henri Verneuil dans 588, rue Paradis et Mayrig, Josiane Balasko pour Ma vie est un enfer ou encore Bertrand Tavernier dans L'Appât, ours d'or du Festival de Berlin. Au milieu des années 90, il se lâche dans Pédale Douce et tente de rester zen dans Une journée de merde, complote contre Le Bossu de Notre-Dame dans Quasimodo D'el Paris et apprend à vivre en communauté dans 15 Août.

Il amorçe le virage de la réalisation en 2000 avec L'Art (délicat) de la séduction dans lequel il dirige Patrick Timsit et interprète le rôle de son meilleur ami.

Parallèlement à ses expériences cinématographiques, Richard Berry a aussi joué dans une dizaine de téléfilms et s'est essayé à la chanson. D'ailleurs deux albums, Visiteur et Black Out en témoignent. En outre il a prêté sa voix dans le dessin animé de Pascal Morelli, Corto Maltese.

En 2003 sort son second long métrage en tant que réalisateur, Moi César, 10 ans et demi, 1,39 m avec en tête d'affiche Julie Sitruk et Maria de Medeiros. Film pour lequel il confie : "Depuis longtemps, je voulais faire un film sur l'enfance, sur cette période entre 9 et 12 ans où les traumastismes se font . Je n'ai jamais oublié tout ce que j'ai subi et je voulais en parler en restant sur le ton de la comédie . Franchement, si certains adultes deviennent tellement pourris , c'est de là que ça vient ".

Il revient à la mise en scène en 2005 sort son 3ème opus La boîte noire, adapté d'une nouvelle de Tonino Benacquista, où il met en scène José Garcia et Marion Cotillard. Alors que ses deux précédents films marchaient surtout sur la direction d'acteurs, celui-ci révèle un sens de l'image très affirmé. En 2007 il est le mari cocufié par Judith Godrèche de J'veux pas que tu t'en ailles, aux côtés de Julien Boisselier puis est flic dans le premier long-métrage de Claude Michel Rome, Les insoumis. En 2008, il reprend le rôle de Lino Ventura dans L'Emmerdeur. Toujours en restant dans la comédie (Le Coach avec Jean-Paul Rouve), l'acteur repasse une nouvelle fois derrière la caméra pour tourner L'Immortel, inspiré de la vie de Jacky Le Mat, un malfrat marseillais.
Lire la suite
Richard Berry

Filmographie


A dernièrement tourné avec