Sepideh Farsi

Téhéran sans autorisation (2009)

Photo dernier film Sepideh Farsi
Photo dernier film Sepideh Farsi

BIOGRAPHIE

Sepideh Farsi est née à Téhéran (Iran) en 1965. elle arrive à Paris en 1984 et commence des études de mathématiques, mais s'intéresse très vite à l'image. Autodidacte, elle pratique la photographie pendant plusieurs années, puis s'oriente vers le cinéma et commence à écrire ses premiers scenarii de court-métrage.

Elle réalise son tout premier court-métrage "Ballerines Rouges" en 1988. Suivent "Tango", "Le vent du Nord" et "Rêves d'Eau". Puis vient le temps de la quête d'identité que Sepideh Farsi tente d'approcher à travers son premier documentaire Le monde est ma maison qui traite de l'exil iranien.

Son deuxième documentaire Homi D. Sethna, Filmmaker, dépeint le portrait d'un vieux cinéaste zoroastrien à Bombay. Le film est montré dans une quinzaine de festivals à travers le monde et obtient plusieurs prix, notamment au Cinéma du Réel, Festival de Bombay (Prix Fipresci) et au Festival Traces de Vie (Clremont-Ferrand).

Elle réalise ensuite Hommes de feu, un documentaire sur les pompiers de Téhéran, puis revient vers la fiction, réalisant successivement deux longs métrages, Le Voyage de Maryam et Rêves de sable. Le regard, sur nos écrans en 2006, raconte l'histoire d'un amour impossible, sur la toile de fond des événements politiques troubles du début des années 80 en Iran.

Puis en 2009 sort sur nos écrans le documentaire Téhéran sans autorisation dans lequel la réalisatrice tente de percer le mystère de la mégalopole qui l'a vue naître.
Sepideh Farsi