Volker Schlondorff

Retour à Montauk (2017)

Photo dernier film Volker Schlondorff
Photo dernier film Volker Schlondorff

Biographie

Il est né en 1939 dans une famille de médecins. C’est à l’âge de 15 ans qu’il s’installe en France, où il étudie les sciences politiques avant d’intégrer l’IDHEC. Il se lie d’amitié avec des auteurs de la nouvelle vague et devient assistant réalisateur de Jean-Pierre Melville, Alain Resnais et Louis Malle entre 1960 et 1965. Durant cette période, il se consacre parallèlement à l’écriture de son premier film Les Désarrois de l’élève Törless, adapté du roman de Robert Musil, qui remporte le
prix International de la Critique au Festival de Cannes en 1966. Le film témoigne déjà d’une personnalité authentique de metteur en scène.

En 1967, Vivre à Tout Prix avec Anita Pallenberg est une peinture plus personnelle de l’adolescence contemporaine. Il se partage ensuite entre des films grand public et plus intimistes qui sont souvent des témoignages politiques. Il écrit avec sa future épouse
Margarethe Von Trotta Feu de Paille en 1972 puis coréalise avec elle L’Honneur Perdu de Katharina Blum qui s’affiche au box-office allemand. Il la retrouvera dans Le Coup de Grâce, tourné en noir et blanc en 1976.

Aux côtés de cinéastes comme Rainer Werner Fassbinder, Wim Wenders ou Werner Herzog, Volker Schlöndorff fait figure de chef de file du renouveau du cinéma allemand, attaché à décrire une société contemporaine, déchirée entre passé nazi et présent terroriste.

Il obtient la consécration avec Le Tambour, gigantesque fresque historique, adaptation du roman de Günter Grass. Le film remporte en 1979 la Palme d’Or à Cannes, l’Oscar du Meilleur Film Étranger à Hollywood et devient l’un des plus grand succès
d’Outre-Rhin.

Fervent d’adaptation de chefs d’oeuvres littéraires, il restitue l’univers de Marcel Proust dans Un Amour de Swann en 1983. Il offre ensuite à Dustin Hoffman et John Malkovich deux rôles de premier plan dans Mort d’un Commis Voyageur, huis clos théâtral d’après Arthur Miller.

Adversaire du fanatisme, le cinéaste évoque le racisme et l’antagonisme Blancs-Noirs dans Colère en Louisiane en 1987. Il filme ensuite un monde futur où la femme serait réduite en esclave dans La Servante Écarlate.

Toujours à l’affût de défis littéraires, il adapte The Voyager, de l’écrivain suisse Max Frisch avec Sam Shepard et Barbara Sukowa comme interprètes principaux.

En 1992, il prend la direction artistique des studios de Babelsberg et revient à la mise en scène avec Le Roi des Aulnes d’après le roman de Michel Tournier. Il réalise en 2000 Les Trois Vies de Rita Vogt en collaboration avec Wolgang Kohlhaase, à propos du
terrorisme d’extrême gauche en RDA. Depuis, Volker Schlöndorff alterne entre théâtre et opéra, renoue avec ses débuts avec des films plus personnels qui témoignent une réflexion profondément humaine comme Le Neuvième Jour en 2003 ou Ulzhan en 2008.
Lire la suite
Volker Schlondorff

A dernièrement tourné avec