Zabou Breitman

Monsieur & Madame Adelman (2017)

Photo dernier film Zabou Breitman
Photo dernier film Zabou Breitman

Biographie

Zabou Breitman, de son vrai nom Isabelle Breitman, est née le 30 Octobre 1959 à Paris.

Elle a incarné Elmire dans Tartuffe mis en scène par Jacques Weber et Angélique dans Georges Dandin vu par Planchon. Elle a composé toutes une série de femmes légères et graves dans la pièce de Schnitzler, Anatole. Elle su traduire l’humour et la sensibilité des contemporains anglais : Temps variable en soirée d’Ayckbourne, Skylight de David Hare.

C’est une comédienne à l’anglo-saxonne : Zabou Breitman a su ne pas se faire enfermer dans un emploi, elle a même échappé au destin unique d’actrice en mettant en scène, en écrivant et en réalisant un film, Se souvenir des belles choses, qui a décroché le César de la meilleure oeuvre de fiction et fit 600 000 entrées. Elle est là où on ne l’attend pas et où le système du spectacle, très conformiste, ne voudrait pas l’attendre. Brune, gracieuse et méditative, elle sait être d’une drôlerie irrésistible (mais avec une bonne dose de vérité sombre) en maîtresse de maison dépassée par les événements, dans Cuisines et dépendances de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui, et également âpre et violente dans La Jeune Fille et la Mort du Chilien Ariel Dorfman, où elle incarnait une femme torturant l’homme qui avait été son bourreau sous la dictature de Pinochet.

Elle a même joué à Londres, tout un été, une comédie complexe, en 2 volets, d’Alan Ayckbourn, Maison-Jardin : l’action se passait dans les 2 salles du National Theatre, les comédiens courant d’un lieu à l’autre et jouant ainsi 2 pièces en même temps ! Dans cette expérience, comme elle le disait à l’époque, elle a aimé une façon de travailler qui n’est pas tout à fait celles des français.  Parmi ses films figurent également  Narco, un monde presque paisible, Le parfum de la dame en noir, Le premier jour du reste de ta vie et Les insoumis de Claude Michel Rome.

En tant que réalisatrice, après L'homme de ses rêves, Zabou adapte Anna Gavalda et réunit à l'écran Daniel Auteuil et Marie-Josée Croze pour son troisième film : Je l'aimais, qui sort en mai 2009.

A nouveau en 2009, on la retrouve à l'affiche du 1er long métrage de Mathias Gokalp : Rien de personnel, un drame acide sur la (sur)vie en entreprise.

César 2012 : nominée pour le César du Meilleur second rôle féminin pour L'Exercice de l'Etat.
Lire la suite
Zabou Breitman

Filmographie


A dernièrement tourné avec