Anthony Mann

Les affameurs (1970)

Photo dernier film Anthony Mann
Photo dernier film Anthony Mann

BIOGRAPHIE

Né à San Diego, Anthony Mann commence très tôt sa carrière dans le théâtre. Adolescent il est acteur puis régisseur de théâtre dans divers troupes, puis il fonde dès 1934, la « Stock Company » dans laquelle il rencontre James Stewart.

En 1938, il est embauché par le magnat David O’ Selznick afin de superviser les essais de jeunes acteurs. Très vite il gravit les échelons en devenant assistant d’un artisan de l’époque, Preston Sturges, puis réalisateur. Son premier film Dr. Broadway sort en 1942 et le conduit à réaliser divers films de série B pour de petites sociétés de production comme la RKO. Ce n’est qu’à partir de 1947 et ses premiers grands films noirs (Railroaded et Marché de Brutes) qu’il s’affirme et gagne le droit de tourner des westerns dans les années 50.

Son œuvre prend alors une autre dimension, hantée par la violence sourde de ses personnages brutaux et ambigus, d’abord avec La Porte du Diable (1950) Winchester 73 (1951) et L’Appât (1953), sans doute un des ses films les plus connus. Il y retrouve James Stewart et développe les fondements de son esthétique, basée sur un usage révolutionnaire du Scope et de la couleur, ainsi que sur une réelle profondeur psychologique du récit.

Là où Ford se laisse aller à une certaine ampleur archétypale, Mann creuse l’humain dans ce qu’il a de plus terrible et refuse toute mythification des pionniers. Il alterne ensuite différents genres, allant du drame social (Le petit arpent du bon Dieu en 1958) au film de guerre (Cote 465, 1957), toujours avec le même souci de densité.

Son influence est grande sur les auteurs des années 60 comme Robert Aldrich qui insuffleront une nouvelle dynamique au western. Pourtant, la fin de carrière de Mann est marqué par plusieurs échecs retentissants. Il est évincé du tournage de Spartacus (Kubrick sera finalement crédité) et ses deux péplums (Le Cid en 1961 et La Chute de l’Empire romain en 1964) s’écroulent au box office.

Les budgets qui lui sont alloués sont réduits et il s’éteint subitement, en pleine production de Maldonne pour un espion, à Berlin, le 29 avril 1967.
Anthony Mann