Cheba Louisa (2013)

Photo dernier film  Biyouna
Photo dernier film  Biyouna

BIOGRAPHIE

Sa voix brûlante et typée se plaque sur des grooves magiques qui doivent autant à Bob Azzam et Maurice El Medioni qu'à Marianne Faithfull et Jah Wobble. Une musique intercontinentale et interlope où cohabitent rock kitsch, blues baroque, swing arabe, funk reptilien et pop voluptueuse : une collection de magnifiques chansons populaires modernes, tout simplement.

La diva algérienne a grandi à Alger et a débuté à dix sept ans dans les plus grands cabarets de la ville. Puis elle a fait une carrière accomplie de comédienne - à la télévision, au cinéma, au théâtre -, ou encore des one-woman show humoristiques. Un premier album, Raid Zone paraît en 2001 ; on la retrouve ensuite en première partie du spectacle de Fellag à l'Opéra Comique, deux ans plus tard.

Blonde dans la Casbah est son deuxième album, et elle a pris son temps pour le peaufiner, choisissant avec soin un répertoire franco-algérien qui puise dans les deux cultures. Mêlant ska, chaâbi, chanson yéyé, rock et ambiances de mariage algérois, son univers musical est luxuriant. Avec sa voix rauque et ses airs de diva déjantée, Biyouna joue ses chansons autant qu'elle les interprète. Le courant passe bien avec son public car tout le monde se reconnaît dans ses chansons qui sont des vignettes du quotidien, où l'air de rien elle glisse ses thèmes de prédilection, la liberté, la paix, l'hospitalité, le bon sens.

En 2006, Biyouna interprète le rôle d'une mafieuse dans le dernier film de Nadir Moknèche, Délice Paloma. Parallèlement, elle joue le rôle du Coryphée dans Électre de Sophocle aux côtés de Jane Birkin.

En 2008, elle est sur les planches sous la direction de Henri et Frédérique Lazarini dans La Célestine.

 Biyouna