Francis Blanche

La cite de l'indicible peur (2001)

Photo dernier film Francis Blanche
Photo dernier film Francis Blanche

BIOGRAPHIE

Francis Blanche est né à Paris en 1921, où il décède en 1974.


Fils d'un comédien, il n'a encore que 17 ans lorsqu'il se produit dans les cabarets. Il apprend son métier en notant au passage les répliques qui font rire. Il en vient ensuite, tout naturellement, au music-hall, au théâtre, à la radio et à la télévision.

Au cinéma, il débute avec L'Assassin est à l'Ecoute (1948) de Raoul André, dont il signe le scénario et dont le titre semble préfigurer ses fameux canulars téléphoniques à la radio.
A partir de 1950, Francis Blanche se produit avec Pierre Dac, ce qui lui vaut en 1956 le Grand Prix de l'Humour. Les deux compères deviennent les incontournables de la radio, réalisant au jour le jour des feuilletons comme Faites Chauffer la Colle !, Malheur aux Barbus ! ou Signé Furax.

Francis Blanche tourne dans de nombreux films dont les titres sont révélateurs d'un certain cinéma français de l'après-guerre : Pourquoi viens-tu si tard ? (1958) d'Henri Decoin, Babette s'en va-t-en guerre (1959) de Christian-Jaque, Les veinards (1962) de Jacques Pinoteau, ou encore Un linceuls n'a pas de poches (1974) de Jean-Pierre Mocky.

Son plus grand succès public reste cependant Les Tontons Flingueurs (1963), de Georges Lautner, un festival de drôlerie dialogué par Michel Audiard où s'affrontent pour rire divers malfrats hauts en couleur. Francis Blanche a également écrit des scénarii, coécrit les dialogues de La Grande Bouffe (1973) de Marco Ferreri, et réalisé Tartarin de Tarascon (1962).

Autre facette non négligeable du personnage : l'écriture de chansons. Plus de quatre cents titres, de Débit de lait, débit de l'eau pour Charles Trenet, aux parodies La pince à linge et La truite de Schubert en passant par Le prisonnier de la tour interprété par Edith Piaf et les Compagnons de la Chanson, et la longue et délicieuse chanson poético-satirique Général à vendre.

Francis Blanche