Jean Gabin

L'imposteur (2006)

Photo dernier film Jean Gabin
Photo dernier film Jean Gabin

Biographie

Jean Gabin, de son vrai nom Jean-Alexis Moncorgé, est né le 17 Mai 1904 à Paris. Il est décédé le 15 Novembre 1976 à Neuilly-sur-Seine. Issu d'un milieu ouvrier, ses rôles sont souvent durs, à l'instar de sa condition.

En 1930, Jean Gabin débute dans le cinéma parlant avec le film Méphisto de Henri Debain et Nick Winter. Suivent les films Paris-béguin, Coeur de lilas (1931), et La Bandera (1935), où le réalisateur Julien Duvivier lui offre un rôle à sa mesure.

L'acteur tourne ensuite La Belle Equipe puis Pépé le Moko (1936). Dans La Grande Illusion de Jean Renoir (1937), il incarne un soldat, puis campe un déserteur face à Michèle Morgan dans Le Quai des brumes de Jean Carmé, avant de devenir cheminot dans La Bête humaine (1938) de Renoir.

Lorsque la Seconde Guerre Mondiale éclate, il se réfugie aux Etats-Unis. Là-bas, il tourne La Péniche de l'amour d'Archie Mayo (1942), puis L'Imposteur (1944), film de guerre de Julien Duvivier, lui aussi exilé outre Atlantique.

C'est avec ces expériences et des cheveux blanc que l'acteur rentre au pays quelques années après. Après un moment de galère, il retrouve les faveurs du public avec Touchez pas au Grisbi de Jacques Becker (1954).
Il enchaine avec de nombreux films, notamment French Cancan de Renoir (1954), Les Misérables de Jean-Paul Le Chanois (1958), Les Grandes familles de Denys de La Patellière (1958), La Cave se rebiffe (1961), où il incarne un chef de gang, Mélodie en sous-sol (1962), Le Clan des Siciliens (1969)..etc

Jean Gabin incarne également une des figures policières les plus connues, le Commissaire Maigret dans les films Maigret tend un piège (1957), Maigret et l'affaire du Saint Fiacre (1959) ou encore Maigret voit rouge (1963).

Passionné par l'élevage de chevaux, il réalise en 1952 son rêve d'enfant en achetant le domaine de
" La Pichonnière " en Normandie, sur lequel il fait construire " La Moncorgerie ". Il se lance alors dans l'élevage de près de 300 bovins et d'une écurie d'une quinzaine de chevaux de course.

En 1976, l'acteur meurt à l'âge de 72 ans.
En 1981, le Monde du Cinéma lui rend hommage en créant le Prix Jean Gabin, récompense décernée tous les ans depuis aux meilleurs espoirs masculins du Cinéma Français et prisé par tous le jeunes acteurs.














Lire la suite
Jean Gabin

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec