Kar-Wai Wong

The Grandmaster (2013)

Photo dernier film Kar-Wai Wong
Photo dernier film Kar-Wai Wong

BIOGRAPHIE

Né à Shangai en 1958, Wong Kar-Wai émigre à Hong-Kong à l'âge de 5 ans.
Ne parlant pas un mot de cantonais, il passe beaucoup de temps dans les salles de cinéma à découvrir des films américains. Adolescent, il se familiarise avec les films asiatiques.

Suivant des études d'arts graphiques il se passionne pour la photographie. C'est à cette époque qu'il découvre le cinéma de Ozu, Godard ou encore Cassavetes. Il entre dans l'industrie cinématographique comme scénariste et consultant. C'est en 1989 qu'il débute comme réalisateur et s'impose rapidement tel l'enfant terrible du cinéma local.

As tears go by, fut présenté à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes 1989. Sur sa lancée il réalise Nos Années Sauvages en 1990, un film nostalgique sur l'amitié et les déceptions sur fond d'années 60, qui réunit six des meilleurs jeunes acteurs hong-kongais, et remporte 5 trophées majeurs aux Hong Kong Film Awards.

Puis il passe les 2 années suivantes a tourner dans des régions reculées de Chine, encore une fois avec un casting flamboyant, un film magistral d'arts martiaux, Les Cendres du temps puis Chungking Express qui rencontre vite un succès international du fait de sa capacité à captiver dès les premiers plans le spectateur.

A la différence de la plupart de ses compatriotes, Wong Kar-Wai privilégie les personnages à l'histoire. Ce sont les acteurs qui donnent vie à l'histoire et non le contraire. Ce sont les personnages qui changent sous l'influence de l'histoire et non l'histoire qui change sous l'influence des personnages.

Il signe ensuite le long métrage " expérimental " Les Anges Déchus. Trois de ses films ont été présentés en compétition au Festival de Cannes : Happy Together tourné en Argentine, en 1997, qui a remporté le prix de la mise en scène ; et In the mood for love, le plus important succès de sa carrière, présenté en 2000, avec la très reconnue depuis Maggie Cheung. Le film valu d'ailleurs à Tony Leung le prix d'interprétation masculine. Et aussi My blueberry nights en 2007, avec Norah Jones, Jude Law et Natalie Portman.

Durant la production de 2046, il a marqué des pauses afin de mener à bien d'autres projets. Il a réalisé un court-métrage pour BMW, The Hire (avec d'autres réalisateurs tels que Ang Lee, John Frankenheimer et John Woo) ; un clip, Six days, pour D.J. Shadow ; et un épisode du film à sketches Eros avec Gong Li et Chang Chen.

Wong Kar-Wai est sans conteste l'un des cinéastes les plus estimés de sa géneration. Ses films emprunts d'un romantisme désenchanté sont sans équivalent dans le cinéma actuel. Tantot percutant et chaotique, tantot éthéré et langoureux. Sans cesse imité, au cinéma comme dans la publicité, à Hong Kong comme dans le reste du monde. Un style qu'il a développé avec le directeur de la photographie Christopher Doyle avec qui il a quasiment toujours travaillé.

En 2008, il est de retour sur la Croisette pour y présenter son film Ashes of time redux.
Kar-Wai Wong