Fados (2009)

Photo dernier film  Mariza
Photo dernier film  Mariza

BIOGRAPHIE

Mariza est sans doute la seule fadiste née hors du Portugal, en 1973 au Mozambique. Sa grand-mère était noire ; comme elle, elle porte les cheveux ras, mais en blond décoloré. Arrivée très jeune dans le quartier populaire lisboète de la Mouraria, face au mythique Bario Alto, elle chante avant même de savoir lire. Son père, aficionado, lui apprend les chansons à l'aide de dessins... Adolescente, elle fréquente les rodadas, ces tournois populaires réservés aux connaisseurs. On l'entend aussi dans des clubs et des casinos interpréter du jazz, du gospel, de la soul, de la musique brésilienne comme du fado. C'est lors d'une tournée au Canada en 1998 qu'elle découvre soudain son amour et son besoin du fado. Est-ce l'éloignement ou la réaction enthousiaste du public qui la rapproche de ses racines ? Toujours est-il que le fado devient sa vie. À l'instar d'Amália Rodrigues, on peut dire d'elle que "le fado est un destin qui vous prend".

Portée par une voix chaude et prégnante, elle est vite remarquée pour ses interprétations. Sa gestuelle servie par une silhouette gracile et élancée devient un atout. L'an 2000 est un tournant : nommée "Meilleure révélation de l'année" et "Plus belle voix du fado", elle reçoit la plus belle récompense au pays. Sa notoriété monte en flèche et elle se retrouve Disque d'or. Elle tourne dans le monde entier, les médias la demandent et elle est l'invitée de Michel Drucker à Vivement dimanche. Éprise de poésie, elle met en musique avec le guitariste Jorge Fernando des textes qui chantent un Portugal ouvert et métissé.

Plusieurs albums s'en suivent (Fado em Mim, Fado Curvo, Transparente) chez des labels indépendants. En 2006, l'artiste signe alors chez Virgin et sort Terra en 2008.
 Mariza