Niels Arestrup

Au revoir là-haut (2017)

Photo dernier film Niels Arestrup
Photo dernier film Niels Arestrup

Biographie

Niels Arestrup est né en 1949 à Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Issu d'une famille modeste d'origine danoise, il grandit en banlieue parisienne et s'inscrit après le lycée au cours de Tania Balachova. Il débute sa carrière au théâtre avant d'apparaître pour la première fois au cinéma dans Miss O'Gynie et les hommes fleurs de Samy Pavel en 1973 puis dans Stavisky d'Alain Resnais en 1974.

Sans jamais abandonner le théâtre, il construit une carrière atypique faite de seconds rôles et de personnages ambigus (La Dérobade de Daniel Duval, La Femme flic d'Yves Boisset), tourne dans des longs métrages suisses, et n'hésite pas à endosser des rôles de salauds (La Rumba, Les Loups entre eux).

Au milieu des années 80, des réalisateurs lui confient enfin des rôles principaux : il est ainsi l'amant d'un couple à trois dans Le Futur est femme de Marco Ferreri (1984), un chef d'orchestre hongrois aux prises avec l'Opéra de Paris dans La Tentation de Venus (1991), un violoncelliste célèbre et malheureux dans Le Pique-nique de Lulu Kreutz en 2000, ou encore un mari vieillissant qui se sépare de sa femme dans Parlez-moi d'amour de Sophie Marceau en 2002.

Il s'illustre à nouveau en 2005 dans le rôle du père de Romain Duris dans De battre, mon coeur s'est arrêté de Jacques Andiard et obtient le César du meilleur second rôle. Niels Arestrup décide ensuite de passer pour la première fois à la réalisation en 2006 avec Le Candidat, un film sur l'univers de la politique porté par Yvan Attal. L'année suivante, il rédige le scénario de L'Effacement avant de mettre sa plume au service du théâtre pour Le temps des Cerises. En 2008, il met en scène Beyrouth Hôtel de Rémi De Vos et joue dans Farewell de Christian Carion.

Ce comédien remarquable par la diversité de ses interprétations a un cursus singulier. On le voit dans Je, tu, il, elle en 1974 aux côtés de Chantal Akerman, un auteur classé comme "difficile". Mais il est autant capable de participer participe au premier film de la très populaire Sophie Marceau en 2002, Parlez-moi d'amour, où il donne la réplique à Judith Godrèche. Il a aussi travaillé avec d'autres cinéastes de renom comme Alain Resnais, Jeanne Moreau, Claude Lelouch, Yves Boisset ou Claude Chabrol...

En 2009, il revient dans Un prophète de Jacques Audiard, Grand prix du Jury au Festival de Cannes, mais aussi dans le drame historique L'affaire Farewell de Christian Carion, aux côtés de Emir kusturica et Guillaume Canet.
Lire la suite
Niels Arestrup

Filmographie


A dernièrement tourné avec

Roger Hanin

Réalisateur

Roger Hanin

Beppo Manzoni

Jean Curtelin

Scénariste

Roger Hanin

Scénariste