Pierre Vaneck

Deux jours à tuer (2008)

Photo dernier film Pierre Vaneck
Photo dernier film Pierre Vaneck

BIOGRAPHIE

Pierre Vaneck est né le 15 avril 1931 à Langson, au Vietnam. Fils d'un officier belge, il a grandi à Anvers. Il suit des études de médecine à Paris, puis s'inscrit à des cours d'Art Dramatique, dispensés par René Simon. Il enchaîne avec le Conservatoire. Il travaille alors dans une usine et le soir, conte des poèmes dans les cabarets de la capitale.

C'est le théâtre qui lui offre ses premières opportunités. En 1952, il incarne Louis 13 dans une adaptation du roman Les Trois Mousquetaire. Il apparaît pour la première fois au cinéma 2 ans après, dans le film de Julien Duvivier, Marianne de ma jeunesse, qui remporte un beau succès et qui donne à Pierre Vaneck cette image de jeune premier romantique qui va longtemps lui coller à la peau.
En 1956, il tourne Pardonnez nos offenses de Robert Hossein, Celui qui doit mourir de Jules Dassin, Si Paris nous était conté de Sacha Guitry puis Une Balle dans le canon de Michel Deville, sorti en 1958. En 1961, il joue dans La Morte Saison des amours du cinéaste Pierre Kast, qu'il retrouvera 2 ans plus tard pour Vacances portugaises et pour Le Soleil en face (1980). En 1966, il est dirigé par Carlos Vilardebo dans Les Iles enchantées

On le retrouve également dans Les Amours célèbres de Michel Boisrond, Paris brûle-t-il ? de René Clément, Un nommé La Rocca de Jean Becker, La légion saute sur Kolwezi de Raoul Coutard (1980), Erendira de Ruy Guerra, Vent d'est de Robert Enrico (1991), Othello de Oliver Parker (1995), La Propriétaire d'Ismail Merchant, Là-bas, mon pays d'Alexandre Arcady, Furia d'Alexandre Aja (1999)
Malgré sa côte de popularité, Pierre Vaneck prend peu à peu ses distances à l'égard du 7ème art. En 2006, il joue néanmoins dans La science des rêves de Michel Gondry, puis tourne en 2007 Deux jours à tuer de Jean Becker.

Coté télévision, on l'a vu notamment dans Histoires extraordinaires, d'après Edgar Allan Poe en 1981, le feuilleton italien La Mafia de Sergio Silva, Le démon écarlate, les feuilleton Orages d'été, avis de tempête de Jean Sagols (1990), Les cœurs brûlés et Les grandes de Jean Sagols (1992-93), Fabien Cosma (2001), Garonne de Claude d'Anna, Le soleil en face de Philippe Roussel (2003).

Au théâtre, il a joué dans la pièce Sud de Julien Green et mise en scène Jean Mercure, puis dans La maison dans la nuit de Thierry Maulnie, La chair de l'orchidée de James Hadlet Chase, mise en scène par Robert Hossein, La guerre de Troie n'aura pas lieu de Jean Giraudoux, La Traversée de l'hiver de Yasmina Reza (1990), Le Cado, Orléans, Art de Yasmina Reza au Théâtre des Champs-Elysées. En 2002, il joue dans Hysteria de Terry Johnson, et est dirigé par John Malkovich aux côtés de Marie Gillain, Vincent Elbaz et Roger Dumas au Théâtre Marigny. En 2006, il donne la réplique à Astrid Veillon dans Opus Cœur d' Israel Horowitz et mise en scène par Stéphan Meldegg.

Pierre Vaneck décède le 31 janvier 2010,  à 78 ans, des suites d'une opération cardiaque.