Samuel Maoz

Lebanon (2010)

Photo dernier film Samuel Maoz
Photo dernier film Samuel Maoz

BIOGRAPHIE

Samuel Maoz est né à Tel Aviv en 1962. A l'âge de 13 ans, il reçoit en cadeau pour sa Bar Mitzva, une caméra 8mm et de quoi tourner 4min de film. Il veut recréer une scène, une fusillade impressionnante vue dans un western. Le film s'ouvre par un plan montrant un train s'approchant de la caméra et lui passant littéralement dessus. Il attache sa nouvelle caméra à des rails et un train lui a roulé dessus, la broyant en 1000 morceaux.

Mais cette expérience ne le décourage pas. A 18 ans, il a déja réalisé une douzaine de court-métrages. Les divisions blindées sont "le prolétariat" des forces militaires israéliennes. Si vous êtes en bonne santé et que vous n'êtes pas volontaire pour être parachutiste, il y a de fortes chances que vous finissiez dans les divisions blindées. C'est comme cela qu'il devient membre de l'équipe d'un char.

Il a été entraîné comme artilleur en tirant sur des barils remplis d'essence qui explosaient comme des feux d'artifice. La guerre a éclaté en juin 1982. Il raconte : "Je venais d'avoir 19 ans en mai 1982. La vie était belle. J'étais amoureux. Ensuite on m'a demandé de partir sur une base militaire et d'être le tireur du premier tank à traverser la frontière libanaise. Cela devait être une mission d'une journée toute simple mais ce fut une journée en enfer. Je n'avais jamais tué quelqu'un avant cette terrible journée. Je suis devenu une vraie machine à tuer. Quelque chose là-bas est mort en moi. Sortir ce tank de ma tête m'a pris plus de 20 ans. C'est mon histoire. Quand je suis rentré, ma mère m'a serré dans ses bras en pleurant et en remerciant mon père décédé, Dieu, et tous ceux qui avaient veillé sur moi et fait en sorte que je rentre à la maison sain et sauf."

"A ce moment là, elle n'avait pas encore réalisé que je n'étais pas rentré sain et sauf. En fait, je n'étais pas rentré du tout. Elle ne se doutait pas que son fils était mort au Liban et qu'elle embrassait une coquille vide. En 1987, j'ai terminé mes études de cinéma à la Beit Zvi Academy of the Arts. Après cela j'ai réalisé à l'occasion un ou deux court-métrages, me laissant porter par l'inertie du temps qui passe. Finalement, je ne suis "rentré à la maison" que 20 ans plus tard, en réalisant Lebanon."