Tom Skerritt

Lucky (2017)

Photo dernier film Tom Skerritt
Photo dernier film Tom Skerritt

BIOGRAPHIE

Né à Detroit, dans le Michigan, Thomas Roy (dit "Tom") Skerritt entame timidement sa carrière au théâtre et à la télévision avant de faire ses armes au cinéma dans La Guerre est aussi une chasse (1962), aux côtés d'un autre jeune débutant, Robert Redford.

Acteur caméléon, discret mais non dénué d'une certaine mélancolie, il s'illustre principalement dans des seconds rôles où il apporte son calme glaçant autant que réconfortant. C'est d'abord Altman qui lui met le pied à l'étrier, développant une veine comique chez cet homme au visage doux dans M.A.S.H. (1970) puis Nous sommes tous des voleurs (1974).

On le voit ensuite alterner avec une aisance rare des comédies douces-amères comme Harold et Maude (1971), avant de s'immiscer avec succès dans la science-fiction (pour ce qui constitue sans doute son rôle le plus marquant) dans Alien, le huitième passager (1979) voir dans le fantastique charnel de Cronenberg pour Dead Zone (1984).

Ce parcours simple et sans tâche se complique un peu plus dans les années 90. Vieillissant, moins demandé, il apparaît dans quelques blockbusters (Top Gun) mais s'éloigne progressivement des toiles pour s'épanouir sur le petit écran où il tient quatre années durant le rôle du Sheriff dans "Picket Fences" (1992-1996), premier essai de série pour le créateur d'Ally mac Beal, David E. Kelley.

Assumant de plus en plus des rôles de mentor, il se voit offrir un de ses rôles les plus émouvants en 1992, par son compère Redford mué en réalisateur : il est le père austère et perdu de Brad Pitt dans Et au milieu coule une rivière. Il choisit dès lors chacun des ses rôles avec parcimonie (Les Larmes du soleil), se ménageant une retraite bien méritée à l'ombre des projecteurs.

En 2009, on le retrouve dans le thriller Whiteout de Dominic Sena.