film1

Vincent Lindon

film1

BIOGRAPHIE

Vincent Lindon est né le 15 juillet 1959 à Boulogne sur Seine, dans une famille bourgeoise d'un père industriel et d'une mère journaliste. Il est d'ailleurs parent avec le fameux éditeur Jérôme Lindon, fondateur des Editions de Minuit. Doté d'un physique athlétique, il se passionne un temps pour la boxe et après plusieurs combats et sous la pression de ses parents cesse le noble art. Après son bac, il travaille en tant qu'aide-costumier sur le tournage de Mon Oncle d'Amérique d'Alain Resnais. En 1979, âgé de 20 ans, il part pour New York et y étudie le piano et le chant. Il complète son séjour américain par des études universitaires de théâtre à New York et à Boston. En 1981, de retour en France, il devient régisseur des tournées de Coluche avec qui il parcourt toute l'Hexagone.

L'année suivante, il travaille pour une année au quotidien Le Matin. Mû par l'envie de faire du cinéma, il s'inscrit au Cours Florent dont l'un de ses professeurs n'est autre que Francis Huster. Et c'est en 1983 qu'il fait ses débuts au cinéma dans The ebony tower de Bob Knight et L'addition de Denis Amar. Puis il obtient un petit rôle dans Le Faucon de Paul Boujenah. Suivent Notre Histoire de Bertrand Blier et 37°2 le Matin de Jean-Jacques Beineix. Bilingue anglais-français, il a ainsi pu très vite alterner les tournages dans ces 2 langues et élargir son champ d'action. Il tourne dans le film de Bob Swain, Escort Girl, avec Sigourney Weaver. Il enchaîne avec Un homme amoureux de Diane Kurys et Dernier été à Tanger d'Alexandre Arcady. Il lui faut attendre 1988 pour se voir confier un 1er rôle que Claude Pinoteau lui offre dans L'Etudiante, face à Sophie Marceau, où il interprète un musicien amoureux.

En 1989, il reçoit le Prix Jean Gabin. C'est l'année de sa 1ère collaboration avec Claude Lelouch dans Il y a des jours... et des lunes. Il retrouvera le réalisateur à 2 reprises en 1991 pour La Belle Histoire et en 1992 pour Tout ça pour ça. Cette même année, il tourne avec Diane Kurys pour la seconde fois et interprète l'amant de Nathalie Baye dans La Baule-les-Pins.

C'est à cette même période qu'il défraye la chronique en étant photographié à plusieurs reprises sur un fameux Rocher en compagnie d'une célèbre princesse, Caroline de Monaco. Il alterne avec aisance les rôles dramatiques et comiques, jouant le rôle d'un ancien terroriste, fils d'Yves Montand, dans Netchaiev est de retour ou celui d'un homme en marge de la société et poète, aux côtés de Gérard Darmon, dans Gaspard et Robinson, réalisé par Tony Gatlif. En 1992, il rencontre Coline Serreau, qui aime en lui son romantisme et sa fragilité et lui offre le rôle d'un jeune cadre, frappé par son licenciement et le départ de sa femme dans La Crise. Film pour lequel il est récompensé de la Palme du meilleur acteur à Cannes en 1992.

De cette rencontre avec la réalisatrice suivent 2 films : La Belle verte en 1995, puis Chaos en 2000. En 1997, physiquement transformé, ayant pris 10 kilos et arborant une moustache, il joue le rôle d'un chômeur dans Fred, réalisé par Pierre Jolivet. Puis il tourne Le Septième Ciel, aux côtés de Sandrine Kiberlain, sous la direction de Benoît Jacquot, qu'il retrouve à l'occasion de 2 films : L'Ecole de la chair, dans le rôle d'un travesti, et Pas de scandale.L'année suivante, il participe activement à l'écriture de Paparazzi d'Alain Berberian. On le retrouve en 1999 dans une autre comédie Belle maman de Gabriel Aghion où il a pour partenaires Catherine Deneuve, Line Renaud et Mathilde Seigner. Cette même année, il retrouve Pierre Jolivet, pour la seconde fois, avec qui il tourne Ma petite entreprise. Le film obtient le Prix du Meilleur Scénario au Festival des Films du monde à Montréal 1999. De leur troisième collaboration est née Le Frère du Guerrier, en 2002, film d'aventure dont l'action se situe en 1243 dans les Cévennes. Il fait ensuite partie du casting de Vendredi matin de Claire Denis aux côtés de Valérie Lemercier.

Côté coeur, il épouse Sandrine Kiberlain avec qui il a une petite fille, mais sont séparés aujourd'hui.

Depuis il est apparu dans Selon Charlie, Je crois que je l'aime et Ceux qui restent. En 2008, il est la voix de Lian-Chu dans chasseurs de dragons, dessin animé tiré d'une BD, puis tourne dans Pour elle avec Diane Kruger. En mars 2009, Lindon tourne dans Welcome de Philippe Lioret dans lequel il joue un maître-angeur qui aide un réfugié kurde à traverser la Manche.