Gregory Peck

Ces garçons qui venaient du Brésil (2010)

Photo dernier film Gregory Peck
Photo dernier film Gregory Peck

Biographie

Né en 1916 à La Jolla en Californie, Eldred Gregory Peck est décédé le 11 Juin 2003 à Los Angeles.

Gregory Peck grandit dans une famille catholique stricte, malgré cela ses parents divorcent alors qu'il n'a que 5 ans. Il est alors confié à sa grand-mère et est envoyé à l'âge de 10 ans dans une école militaire catholique de Los Angeles, puis à la San Diego High School. Une fois diplômé, il s'inscrit à la San Diego State University puis à Berkeley. Poussé dans les études par son père qui le destine à devenir médecin, le jeune homme s'engage dans cette voie mais se découvre rapidemment un véritable intérêt pour l'écriture et l'art dramatique. En 1939, il termine ses études et décide de changer de prénom : Il laisse tomber Eldred, et n'utilise plus que Gregory.

Il s'installe alors à New York, et se trouve quelques petits rôles. En 1942, il débute sur la scène de Broadway dans The Morning star de Emlyn Williams. Ce rôle le fait remarquer et Hollywood l'engage pour deux rôles, celui de Vladimir dans Days of glory et celui du Père Francis Chisholm dans Les Cles du royaume. Ce dernier film lui vaut sa première nomination aux Oscars. C'est la consécration et le début d'une grande carrière.

Apprécié pour son charisme naturel, il est prédestiné à des rôles d'homme fort et héroïque. Alfred Hitchcock fait appel à lui pour interpréter un amnésique accusé de meurtre dans La Maison du Docteur Edwards (1945). Grégory Peck s'illustre également dans les westerns tels que Duel au soleil (1946), La Ville abandonnée (1948) ou encore La Cible humaine (1950).

En 1947, son interprétation de Phil Green dans Le Mur invisible, une description de l'antisémitisme américain, lui donne une image d'homme moral, voire irréprochable. Cela ne l'empêche pas de varier les registres en interprétant tantôt un commandant de bombardier dans le drame de guerre Un Homme de fer (1949), tantôt le romantique partenaire de Audrey Hepburn dans Vacances romaines (1953). En 1962, Gregory Peck brille encore une fois en jouant le rôle d'un avocat dans une petite ville du sud en charge de la défense d'un jeune homme noir accusé d'avoir violé une femme blanche dans Du Silence et des Ombres. Pendant les années 1960 et 1970, il enchaîne les tournages avec plus ou moins de succès.

Au début des années 70, Gregory Peck se lance dans la production de film : Le Plus Beau Jour de notre vie et The Dove (1974). Il revient cependant en 1976 en tant qu'acteur dans le film d'horreur La Malédiction et par la suite dans MacArthur. Il y interprète le rôle du général rebelle.

Dans les années 80, l'acteur se tourne vers le petit écran avec notamment la mini-série The Blue and the gray dans laquelle il incarne Abraham Lincoln et avec le film La Pourpre et le Noir. En 1991, il apparaît dans Les Nerfs à vif, remake du film de Jack Lee Thompson, réalisé en 1962.

Suivront Le Portrait (1993) d'Arthur Penn, Un Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma americain (1995) de Martin Scorsese, Moby Dick (1997), From Russia to Hollywood : The 100-Year Odissey of Chekhov and Shdanoff de Frederick Keeve (1999) et Conversation avec Gregory Peck (1999) de Barbara Kopple.

Il s'éteind le 11 juin 2003 à Los Angeles en Californie, de mort naturelle.
Lire la suite
Gregory Peck

Filmographie


Vidéos


Photos

A dernièrement tourné avec