Le ciel de suely (2007)

Photo dernier film Karim Ainouz
Photo dernier film Karim Ainouz

Filmographie


Le ciel de suely

|
2007| 1h28min (Drame)

de:

sortie le: 11 juillet 2007

De retour de Sao Paulo avec son bébé, Hermila s'installe chez sa grand-mère et sa tante dans son village natal en attendant le retour de son mari. Elle comprend bientôt qu'il ne reviendra pas. Sans avenir, sans argent, elle met alors en place un plan audacieux pour réunir les fonds nécessaires et se choisit une nouvelle identité : Suely.

Cinema, aspirines et vautours

|
2006| 1h39min (Comédie dramatique)

de:

sortie le: 19 avril 2006

1942, au fin fond de l'aride Nordeste brésilien. Johann, jeune allemand qui a fui la guerre, et Ranulpho, brésilien qui cherche a échapper à la sécheresse, vont de village en village. Ils projettent un film publicitaire destiné à vendre un médicament miracle aux habitants, qui découvrent ainsi la magie du cinéma. Le voyage se poursuit.

Madame sata

|
2003| 1h43min (Comédie dramatique)

de:

sortie le: 08 janvier 2003

Noir, 1m78, 78 kgs de muscles, panama sur la tête, chemise de soie, pantalon moulant, sandales à semelles de bois et rasoir dans la poche arrière, Joao Francisco décide un jour dans les rues de Lapa, le Montmartre tropical de Rio, de monter un spectacle de cabaret et de devenir... Madame Sata.
José Renato, géologue de 35 ans, est envoyé dans le Sertao, région désertique et semi-aride du nord du Brésil. Il parcourt en voiture des régions inhabitées afin de construire un long canal apportant de l'eau et la vie pour les uns, le départ et l'abandon de leurs terres pour les autres.

José Renato, géologue, 35 ans, est envoyé dans le Sertão, région semi-désertique du Nordeste du Brésil, pour faire une mission d’expertise de terrain avant la construction d’un canal. Mais peu à peu, le voyage se révèle plus difficile que prévu. Synonyme de progrès pour les uns, de désappropriation pour les autres, le canal suscite polémique. De plus, les paysages arides et la sensation d’isolement le renvoient à sa récente rupture amoureuse qui l’obsède. Le voyage initiatique prend alors des allures de nouveau départ.

En prenant pour narrateur Ibrahim, un étudiant syrien de 18 ans, Karim Aïnouz documente un an de la vie des réfugiés dans un centre d’accueil temporaire situé sous la canopée du Tempelhof, le légendaire aéroport désaffecté en plein centre de Berlin.