Klaus Maria Brandauer

Tetro (2009)

Photo dernier film Klaus Maria Brandauer
Photo dernier film Klaus Maria Brandauer

Biographie

Né à Bad Aussee, Klaus Maria Brandauer entame des études à l'école de musique et d'arts appliqués de Stuttgart mais ne tiens guère plus d'un semestre et cède dans la foulée à l'appel des planches. Il débute ainsi au théâtre dès l'année suivante dans une représentation de "Mesure poru mesure" de William Shakespeare.

Il passe dix années à Vienne et ailleurs en Autriche, se faisant très vite un nom dans le milieu de la scène autrichienne. Ce n'est qu'en 1972 qu'il fait ses premiers pas devant une caméra, le plus souvent à la télévision et parfois sur grand écran comme pour Notre Agent à Salzbourg de Lee H. Katzin (1972).

Ce n'est qu'en 1981 qu'il acquiert une authentique reconnaissance internationale avec son rôle de comédien hanté par la culpabilité (il collabore avec les Nazis pour préserver sa situation) dans Mephisto d'Istvan Szabo. Oscar du meilleur film étranger, le long-métrage lui permet donc d'envisager une carrière anglo-saxonne, ce qu'il s'empresse de tenter en interprétant un des adversaires de Bond dans Jamais plus jamais (1983) puis en faisant l'affiche du mélodrame multirécompensé de Sidney Pollack, Out of Africa (1986).

Si ce dernier lui permet d'obtenir une nomination pour l'Oscar du meilleur second rôle, l'autrichien au regard pincé et à la stature de patriarche ne délaisse pas le cinéma européen, particulièrement celui de son ami Istvan Szabo, avec lequel il tourne à plusieurs reprises (Colonel Red, Hanussen). Souvent abonné au rôle de comtes et de barons, son élégance naturelel lui permet également d'incarner des personnages historiques à la forte personnalité comme Danton dans La Révolution Française (1989).

Nénamoins, et malgré un CV plus qu'honorable, Brandauer est plus discret depuis le début des années 90, enchaînant les fresques un peu pompeuses (La Maison Russie) ou  les reconstitutions de prestige (Rembrandt) avec d'étranges projets flirtant allégrement avec les limites du nanar (Vercingetorix avec Christophe Lambert en 2001).

Plus actif dans le téatre où il continue de recevoir des honneurs, il revient au cinéma lorsqu'un projet ou un cinéaste attire son attention. C'est ainsi qu'il reprend du service en 2009 pour incarner un compositeur, patriarche tyrannique d'une famille d'immigrés argentins dans le film de Francis Ford Coppola Tetro (présenté à la "Quinzaine des Réalisateurs").
Lire la suite
Klaus Maria Brandauer

Vidéos


Photos

Photo du film : Tetro
Photo du film : Tetro

A dernièrement tourné avec