Milton Goncalves

Macunaima (2007)

Photo dernier film Milton Goncalves
Photo dernier film Milton Goncalves

Filmographie


Macunaima

|
2007| 1h39min (Comédie)

de:

sortie le: 20 juin 2007

L'histoire fantastique de Macunaïma, un enfant né à 50 ans, qui baignera toute sa vie dans les prodiges de mages et de sorciers. Macunaíma, ''héros sans caractère'', évolue avec désinvolture à travers le pays en changeant de couleur - né noir d'une mère indienne, il devient blanc sous une pluie magique. Il rencontre des personnages mythologiques et des acteurs de luttes politiques urbaines, tels qu'une guerrillera et un grand patron transmuté en géant cannibale. Cette adaptation du roman classique de Mário de Andrade renouvelle l'esthétique du Cinéma Novo en mélangeant la parodie des ''chanchadas'' (comédies populaires des années 50) et l'expérimentation de l'avant-garde tropicaliste (parodie à son tour du kitsch et de l'optical art).

Carandiru

|
2004| 2h26min (Drame)

de:

sortie le: 06 janvier 2004

Au sein de la prison de Carandiru, à Sao Paulo, un célèbre médecin doit mener un programme de prévention contre le sida. Peu à peu, il découvre le monde des détenus, gagne leur respect et partage leurs secrets. A travers son regard, c'est toute la tragédie sociale d'un pays qui se révèle, jusqu'au jour du terrible massacre du 2 octobre 1992.

Sélection Officielle - Festival de Cannes 2003

Le baiser de la femme araignee

|
1985| 2h0min (Drame)

de:

sortie le: 06 janvier 1985

Dans une prison d'Amérique du Sud, deux détenus se lient d'une amitié profonde en dépit des tentatives de manipulation de l'autorité carcérale.
Vinicius, jeune joueur de saxophone génial mais fauché, tente avec l'aide d'un copain de percer dans le milieu musical de Rio. Vinicius est amoureux de Nicinha qui un beau soir disparaît. Peu confiant en la police de son pays, Vinicius part à la recherche de sa belle dont il ne connaît finalement que le prénon. A travers cette enquête, il nous entraîne à la découverte des coulisses de Rio, ville fantastique pleine de bruit et de fureur, livrée aux prédateurs. «Rio Zone» n'est pas un film musical, c'est la musique, celle de Gilberto Gil.»
Deux malfaiteurs plus ou moins mystiques multiplient les agressions gratuites a Rio de Janeiro.
Des voleurs derobent le materiel de tournage d'une equipe de cinema americaine. Revenu dans leur bidonville, les voleurs entreprennent de filmer le principal episode de la lutte pour l'independance pendant le Bresil colonial.
Portrait au vitriol des bas-fonds de Rio de Janeiro, ou un noir homosexuel domine tous les trafics et fait regner la terreur.